Nouveautés

Réglementation concernant le contenu du chocolat

Matières grasses végétales utilisées dans la fabrication du chocolat Matières grasses végétales utilisées dans la fabrication du chocolat

Matières grasses premières utilisées dans la fabrication du chocolat

 

 

On ne peut pas mettre n’importe quoi dans le chocolat !

En France, les produits de cacao et de chocolats sont réglementés par deux décrets :  le décret n°76-692 du 13 juillet 1976 modifié par le décret n°2003-702 du 29 de juillet 2003, dit décret « Cacao-Chocolat », qui transcrit en droit français la directive européenne n°2000/36/CE.

Le décret cacao-Chocolat définit 10 catégories de produits avec leurs critères de composition (pourcentages minima en matière sèche totale de cacao, beurre de cacao, …).

Il y a deux camps dans la fabrication du chocolat : ceux qui utilisent uniquement du beurre de cacao comme matière grasse et ceux qui utilisent des matières grasses végétales autre que le beurre de cacao. Pourquoi, parce qu’elles sont moins cher que le beurre de cacao.

 

Quelles matières grasses végétales peuvent être utilisées :

L’addition de matières grasses végétales, dites MGV, autorisée par la nouvelle réglementation permet d’harmoniser les pratiques de

certains pays européen. En France, seules 6 matières grasses végétales naturelles d’origine tropicale peuvent être utilisées :

Illipé, Karité, Sal, Kokum, Huile de palme, Noyaux de mangue.

Cette addition, limitée à 5% du produit fini, est strictementencadrée et contrôlée par la DGCCRF, sans que soient réduites les teneurs mini en cacao et beurre de cacao.

Les ingrédients entrant dans la composition du chocolat doivent obligatoirement figurer sur l’étiquetage du produit.

La mention « contient des matières grasses végétales en plus du beurre de cacao » doit figurer clairement sur l’emballage en cas d’utilisation éventuelle de MGV.

 

Autres ingrédients ajoutés :

D’autres ingrédients peuvent être ajoutées au chocolat, chocolat au lait, chocolat blanc : miel, noisettes, riz soufflé, épices, … à l’exclusion des graisses animales ne provenant pas du lait et des farines et amidons en granulés et en poudre

La quantité de ces matières comestibles ajoutées ne doit pas dépasser 40 % du poids total du produit fini.

On peut y ajouter de édulcorants. Une liste positive d’édulcorants est autorisée, dans les produits de cacao-chocolat « à valeur énergétique réduite » ou « sans sucres ajoutés ».

 

Sources : Syndicat du chocolat

About Miss Chocolat Show (43 Articles)
Je m'appelle Marie-Christine, je suis maman de Valentin et Rose. Je suis passionnée de communication en ligne, blogs, réseaux sociaux et fan +++ de chocolat.
56351688