Nouveautés

Cacaoyer

Le Cacaoyer (Theobroma cacao) est un arbuste tropical de 4 à 10 m de haut de la famille des Malvacées, la même famille que la Guimauve (Althaea officinalis L.)

Planche du cacaoyer

Le Cacaoyer possède deux sous espèces, le Cacaoyer Forastero (Théobroma cacao sphaerocarpum) et le Cacaoyer Criollo (Théobroma cacao cacao). Un croisement de ces deux espèces a permis de créer un hybride utilisé en cacaoculture, le Cacao Trinitario.

Il est originaire du bassin amazonien car l’aire du genre Theobroma correspondrait aux parties les plus chaudes du Brésil, de la Guyane et de l’Amérique centrale.

Le portugais Jose Ferreira Gomes implanta le cacaoyer en 1822 sur une ile du golfe de Guinée.

On retrouve en Afrique les conditions atmosphériques favorables au développement du cacaoyer car la plante nécessite un climat humide, ombragé et chaud avec température moyenne  de 25°C. L’altitude idéale des cultures est de 400 à 600 mètres. Le cacaoyer se développe exclusivement dans une zone comprise entre le 15e parallèle nord et le 15e parallèle sud.

Le cacaoyer est une plante des tropiques d’une rare beauté. Elle verdit, fleurit, et donne des fruits pendant toute l’année. Ses feuilles ressemblent à celles du châtaignier. Elles sont longues et pointues, d’abord d’un bleu violet, elle tourne plus tard au vert foncé.

CacoyerCacaoyer Cacaoyer

L’arbre atteint sa maturité vers 8 à 10 ans, âge ou il commencera à produire des fruits.

Sa capacité de production se maintient jusqu’à environ 30 ans parfois plus. Il peut aller jusqu’à 60 ans d’âge.

Si l’arbre n’est pas taillé, il peut atteindre jusqu’à 15 mètres, mais pour des raisons d’exploitation il est taillé entre 6 et 8 mètres au maximum.

Le diamètre du tronc est de l’ordre de 20 cm et son écorce ressemble un peu à celle de nos bouleaux, son bois est poreux.

Il bénéficie de l’ombre nécessaire grâce à la protection des arbres beaucoup plus grands qui l’entourent.

Seul le Cacaoyer de l’espèce Theobroma cacao permet de produire les fèves de cacao. Les deux autres espèces, Theobroma bicolor et Theobroma grandiflora, sont cultivées dans de nombreux pays d’Amérique tropicale pour la boisson rafraîchissante que l’on tire de la pulpe du mucilage. Il semblerait que cette saveur sucrée ait d’abord régalé perroquets, écureuils et petits singes qui se nourrissaient du fruit en dispersant les graines dans la jungle. C’est en les observant que l’homme aurait manifesté son intérêt pour le Cacaoyer.

 

Les fleurs :

Les premières fleurs apparaissent sur le tronc de l’arbre et sur les rameaux vers la cinquième année. Un phénomène rare appelé « Cauliflorie » en botanique. La fleur est petite, blanche et présente sur l’arbre pratiquement toute l’année ainsi que les feuilles et les fruits. 1 fleur sur 500 arrive à maturité et sera fécondée.

fleur du cacaoyer fleur du cacaoyer

La cabosse :

La cabosse est le fruit du cacaoyer.  C’est un gros fruit qui ressemble à une courge de couleur jaune orangé à brun rouge selon l’état de murissement. Les cabosses poussent sur les cacaoyers arrivés à maturité, soit à partir de 8 ans. Ce fruit mesure environ 25 cm de long, 15 cm de large et pèse environ 500 gr. Une cabosse contient entre 20 et 50 graines appelées « fèves ». Le fruit arrive à maturité entre 5 et 7 mois après la floraison.

 

Cabosse de cacaoyer  Cabosse de cacaoyer

56351688